Balade des Oies Sauvages les 24 et 25 septembre 2016

 

494 VTT
1306 Randonneurs pédestres et marche nordique
341 repas

Les randonnées
Les randonnées
Le VTT
Les bénévoles
L'inauguration
Le repas et les animations

La Balade des Oies Sauvages

Cette balade d’automne a la particularité de prendre son envol d’un endroit différent chaque année .

La migration tourne sur les 7 communes de l'ancienne Communauté de Communes de la Vallée de l’Échelle et est ainsi gage de changements dans les parcours. 

En 2016, la Balade des Oies Sauvages a été centrée sur Dignac, très connue pour sa fête médiévale au coeur de l’été. 

Les 150 bénévoles du RVE vous attendaient à Dignac pour cette 18e balade bucolique.
 

Au détour d’un chemin classé, ici ou là, on peut encore apercevoir un château, un logis, une tour, au hasard des parcours qui seront proposés aux randonneurs pédestres venus en famille, aux marcheurs nordiques cadencés sur leurs bâtons ou aux vététistes en quête de sensations. Au repas champêtre s’ajoutera le spectacle de plein air en toute convivialité, comme une rituelle fête de la randonnée.
Une manifestation multi-sports-santé bien ancrée, à ne pas manquer, comme les 2000 amateurs de randos qui viennent goûter aux couleurs de l’Automne chaque année, quand les grues cendrées redescendent vers l’Espagne ou le Maroc.

Dans ce Pays d’Horte et Tardoire, aux confins de la Forêt de Dirac et de la Forêt d’Horte, coule l’Échelle sur 16 Km avant qu’elle ne se jette dans la Touvre et créé le lien entre 5 des 7 communes : Bouëx, Dignac, Dirac, Garat, Sers, Torsac et Vouzan, à l’Est d’Angoulême.

L’Échelle prend sa source un peu au-dessus, à la Fontaine des Claux, jadis bassin de rouissage du chanvre, aujourd’hui transformée en oeuvre d’art par les artistes George TRAKAS et Christophe GONNET :

"La source/ la voir et l’entendre"
« Il ne faut chercher en elle ni la mémoire d’un départ ni l’espoir d’un retour
Mais le lieu d’un instant perpétuel ».


Sur le plan botanique, la Vallée de l’Échelle localise l’unique station de tout le Poitou-Charentes d’aconit napel, magnifique espèce de 1.5m de hauteur aux fleurs bleu vif, répandue en montagne mais rarissime en plaine.
La loutre et le vison d’Europe pourraient s’y trouver et l’espace est classé NATURA 2000.
De petits affluents lui arrivent en rive droite, comme les ruisseaux de Cloulas et Beaulieu, prenant naissance dans des lavoirs-fontaines, nombreux au demeurant dans ce secteur.
Le Pays d’Horte et Tardoire, autrefois terre de feuillardiers, de tuiliers et de cloutiers, vit Henry de Navarre (futur roi Henry IV) passer à Dignac le 11 mai 1586, en chemin depuis Villebois Lavalette pour La Rochefoucauld puis La Rochelle, trouvant asile chaque fois dans un château protestant, traqué par les ligueurs. Le parcours de santé de Dignac est le « chemin Henry IV » en souvenir de cette chevauchée qui le mena roi de France 3 ans plus tard. Dignac était aussi sur la voie romaine juste rouverte l’an passé, qui d’Angoulême allait vers Périgueux (Iculisma –> Vesunna).

 

Nos partenaires

 Envie de sortir, d'être plus près de la nature, rejoignez nous.

 

Randonnée pédestre, Rando Santé et marche nordique.